Recensement des Pylones

La mission de régulation des postes et télécommunications électroniques assignée à l'ARPCE par le Gouvernement de la République du Congo, exige la mise en place rapide d'une réglementation de l'ensemble du secteur, suivi d'un contrôle étendu et permanent.

La tâche implique en amont la maîtrise rapide dudit secteur, dont entre autres les équipements extérieurs installés des opérateurs.

C'est ainsi que l'ARPCE a lancé une vaste campagne d'identification, de recensement et d'inspection de tous les pylônes, supports d'antennes de communication installés sur le territoire national.

Dans le cadre de la mise en œuvre des actions visant la maîtrise graduelle du secteur,

L'ARPCE a confié à deux prestataires la mission d'y procéder dans les zones Nord et sud du Congo, notamment dans les Départements du Pool-sud à partir de la banlieue sud de Brazzaville, de la Bouenza dans la ville de Nkayi, de la Lékoumou, du Niari à Dolisie et celui du Kouilou. Ces actions visant la maîtrise graduelle du secteur, ont été également menées dans les régions des Plateaux, de la Cuvette, la Sangha et la Likouala en y incluant les villes de Brazzaville et Pointe-Noire, respectivement capital politique et capitale économique du Congo.

Les opérateurs télécom concernés par cette première phase de recensement sont AIRTEL, AZUR TELECOM, CONGO TELECOM, MTN et WARID TELECOM. La prochaine opération devrait s'étendre aux opérateurs industriels utilisant les mêmes supports de communication.

Cette inspection des pylônes vise à:

  • localiser les pylônes;
  • inspecter la structure métallique;
  • étudier le type de sol;
  • étudier la résistance du béton;
  • observer la force du vent arrivant sur les pylônes;
  • évaluer l'état général d'installations des radios, antennes, feeders ...;
  • évaluer le fonctionnement des balises nocturnes;
  • évaluer l'état général des installations électriques.

A cette date le nombre de pylônes recensé est d'environ 1000 sans compter ceux qui sont en cours d'inspection dans les zones nord et sud du pays.

Retour en haut