AccueilGrands DossiersPoint d’Echange Internet

Point d’Echange Internet

L’ARPCE initie la mise en œuvre du Point d’Echange Internet (IXP)

Malgré la crise internationale de 2009, l’économie congolaise a réalisé une forte croissance du produit intérieur brut (PIB) de 7.6 %. Le Congo compte environ 3 865 000 habitants avec une densité de 11 habitants au km2. Le pays est fortement urbanisé, plus de 60 % de la population vivent dans les principales villes. Mais en dépit de ces performances, le Congo a la connectivité Internet la plus faible de la région. En février 2009, le pays comptait 0,039 abonnés Internet sur 100 habitants. 

C’est ainsi qu’en sa qualité de régulateur, mais aussi de vecteur de l’innovation technologique dans le secteur des télécoms, l’Agence de Régulation des Postes et Communications Electroniques (ARPCE) a initié un vaste projet portant sur la mise en place du Point d’Echange Internet au Congo(IXP).  Le IXP permettra de mieux gérer les avantages du Haut débit, très attendu par les Congolais.
Le point d’Echange Internet (IXP) est une interconnexion entre plusieurs Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) et autres acteurs fournissant du contenu pour les services Internet tels que Yahoo, Google, etc.., en un seul point. Son but est d’optimiser le trafic local ; c’est-à-dire, faire en sorte que ce trafic ne dépende plus des liaisons internationales souvent onéreuses. En outre, le IXP, une fois mise en place, améliorera la qualité du service Internet : bande passante élevée, temps de téléchargement plus court, hébergement des infrastructures et des services à valeur ajoutée.
L’étude de faisabilité de ce projet a été confiée à un groupe de travail constitué des techniciens de l’ARPCE et des acteurs de l’Internet installés au Congo. La mission de ce groupe de travail était de répondre à toutes les problématiques et/ou aspects (techniques, réglementaires, financiers, etc..) liés à la mise en place d’un IXP.
Le rapport des experts indique que le IXP sera reparti sur trois sites à savoir : la ville de Pointe-Noire, pour la partie sud du pays, la ville de Brazzaville, pour la partie centrale et la ville d’Oyo pour la partie nord.
Compte tenu de l’arrivée de la Fibre Optique WACS, le premier site de IXP sera établi dans la ville océane de Pointe Noire porte d’entrée de la fibre optique. Puis suivront ceux des deux autres villes. Le Point d’Echange Internet au Congo sera dénommé : CGIX (Congo Internet Exchange).
Au terme de cette étude de faisabilité, le groupe de travail a rédigé une charte qui  définit les règles d’usage imposées à chaque adhérent au point d’échange Internet de la République du Congo (CGIX). Cette charte définit aussi les règles de fonctionnement du CGIX, fixe aussi  ses objectifs, puis  les conditions d’adhésion au CGIX.