AccueilA propos de l’ARPCEDirection GénéraleDirections CentralesLa Direction de la Cellule des Marchés du très Haut Débit

La Direction de la Cellule des Marchés du Très Haut Débit

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de régulation du secteur des infrastructures optiques, la Direction générale de l'ARPCE a créé en son sein, une Direction de la Cellule des Marchés du Très Haut Débit (CMHD).

Cette cellule permet à l'ARPCE de se placer au cœur de l'ensemble des projets de large bande et qui touchent les infrastructures optiques, grâce aux échanges permanents qu'elle entretient avec les différents opérateurs et exploitants des réseaux optiques, pour comprendre leurs politiques commerciales, connaître les offres de gros qu'ils souhaitent mettre en œuvre pour fournir les services de très haut débit et connaître leur connaissance du marché de ces acteurs.

A travers sa Cellule des Marchés du Très Haut Débit, l'Agence entend :

  • définir avec les acteurs les différentes analyses à mener ensemble et définir les outils de contrôle ainsi que leurs obligations;
  • mettre les bases d'un meilleur environnement concurrentiel après l'installation des réseaux optiques;
  • définir le cadre de la relation entre les éditeurs de contenu et les Fournisseurs d'Accès Internet (FAI), pour anticiper sur des problématiques de la neutralité du net;
  • mettre les bases d'une exploitation et une commercialisation équitable de la ressource « WACS »;
  • définir un cadre de travail permanent entre l'agence et les différents acteurs.

Ses missions

  • Assurer le suivi du plan de l'Agence relatif au développement des réseaux optiques et services associés sur l'étendue du territoire national;
  • Assurer la coordination technique de l'ensemble des projets de développement des infrastructures optiques et des services associés
  • Assurer la coordination des projets de développement d'Internet au Congo, en particulier la mise en place des noms de domaines et les développements des points d'échanges internet;
  • Initier et proposer un cadre réglementaire adapté aux besoins des acteurs du marché des réseaux optiques et services internet ;
  • Assister la Direction Générale dans la mise en place des outils d'appréciation des aspects économiques, techniques et sociaux du marché des réseaux optiques et d'Internet.

Ses activités

Encadrement Réglementaire et technique des réseaux optiques

Notre ambition est de créer et mettre en place un cadre juridique, réglementaire, technique et économique, pour assurer une meilleure construction des réseaux en fibre optique et assurer leur gestion et commercialisation équitablement.

L'ARPCE joue son rôle de régulateur dans un environnement en mutation, particulièrement sur le marché de vente des grosses capacités par les opérateurs nationaux et internationaux. Il entend encadrer les opérateurs et les fournisseurs de services qui exercent sur le secteur.

Impacts sur l'économie nationale

Un bon encadrement a un impact direct sur la concurrence entre opérateurs et sur le marché des télécoms, ce qui influe sur les prix des services et sur l'investissement. C'est un écosystème très bénéfique pour l'emploi et l'entreprenariat.

Encadrement Réglementaire et technique des noms de domaines

Notre objectif est de donner au Congo la capacité de gérer l'ensemble des noms de domaines liés au code « .cg » grâce à une infrastructure et administration modernes.

La gestion des noms de domaine, nécessite une infrastructure moderne (centres techniques respectant les normes énergétiques, de sécurités, de génie civil et d'accessibilité) pour héberger des équipements télécoms et informatiques, des compétences pointues en informatiques sont indispensables.

Une veille technologique et des échanges avec des experts internationaux sont réguliers.

Impacts sur l'économie nationale

Création des structures de vente des noms de domaine au Congo, baisse des noms de domaine en « .cg » qui permettra aux établissements publics et privés d'avoir une visibilité sur la toile et à travers le monde avec le code congolais.

Encadrement Réglementaire et technique des flux Internet nationaux et Internationaux

Gérer et optimiser les flux Internet nationaux et internationaux. Une bonne gestion des flux facilite la création des contenus locaux, évite des transferts de flux nationaux vers l'étranger et contribuent à la baisse des prix du transit IP à l'international.Ressources:

  • Une infrastructure constituée d'équipements informatiques et de télécommunications. Des serveurs et des salles de localisation du trafic des Fournisseurs d'accès.
  • Une bonne gestion de ces trafics est le fruit d'études et d'une architecture appropriée.

Impacts sur l'économie nationale

En localisant le trafic intérieur et en évitant les liaisons internationales, les opérateurs et utilisateurs locaux peuvent réaliser des économies considérables, fournir une largeur de bande locale substantielle et augmenter sensiblement la performance locale d'Internet.

Gestion des adresses IP et Zone réseaux

En qualité de gérant des adresses, l'ARPCE entend gérer et attribuer les adresses IP et le AS (numéro des systèmes informatiques, ensemble de réseaux informatique IP intégrés à Internet qui annonce le trafic).

Impacts sur l'économie nationale

Rapatriement au Congo de la gestion des adresses IP permettra de commercialiser directement les adresses qui permettent aux fournisseurs d'accès aux autres réseaux internationaux, d'être compétitifs et d'offrir des services à bas prix.